Stratégies de substitution du zinc dans la prévention de la diarrhée chez le porcelet

Charlotte Lauridsen
Department of Animal Science, Aarhus University, Foulum, Denmark

charlotte.lauridsen@anis.au.dk

Plusieurs additifs alimentaires sont proposés comme substituts potentiels à l'oxyde de zinc (ZnO) pour réduire l'incidence de la diarrhée post-sevrage (PWD) et fournir une protection contre les lésions intestinales. Toute réduction du zinc dans l'alimentation entraînera une diminution de l'excrétion de cet élément dans les matières fécales et, donc, une réduction de la contamination des sols agricoles et de la résistance aux antimicrobiens. Contrairement aux médicaments, les additifs alimentaires servent à améliorer les performances des animaux en bonne santé ou à combler leurs besoins physiologiques. Cette présentation vise à évaluer le potentiel des additifs alimentaires couramment employés pour leur effet bénéfique sur la santé intestinale et, par conséquent, sur la réduction de la PWD. Bien que les mécanismes qui expliquent le succès des taux élevés de ZnO alimentaire pour limiter la PWD ne soient pas encore clairs, il semble que le ZnO ait un effet positif sur la stabilité et la diversité du microbiote gastro-intestinal, ce qui contribue à une meilleure résistance à la colonisation par les agents pathogènes et agit indirectement sur l'immunité de l'hôte et la fonction de barrière épithéliale. Même si de nombreux additifs alimentaires potentiels partagent plusieurs des mécanismes grâce auxquels le ZnO prévient la PWD, il n'existe probablement pas un additif alimentaire qui puisse à lui seul remplacer le ZnO par sa capacité à prévenir la diarrhée. Ainsi, l'additif alimentaire idéal pour améliorer la santé intestinale des porcs est probablement un cocktail de divers agents antibactériens et immunomodulateurs ciblant des éléments spécifiques à mesure que l'infection par E. coli progresse chez les porcelets sevrés et qui peuvent être utilisés en bas âge afin d'influencer efficacement l'ensemble des interactions entre le microbiote et l'hôte.